Cévennes Libres récupère vos ordinateurs usagés

Lundi 8 mars 2010, par ben // Infos

Cévennes Libres assure la collecte de matériels informatiques auprès des
entreprises et collectivités et leur assure un second cycle de vie sous logiciels libres en organisant la redistribution auprès de particuliers, associations et établissements scolaires.

Cévennes Libres a mis en place une chaîne cohérente de recyclage et propose la prise en charge ’au coup par coup’ ou régulière de vos équipements excédentaires ou réformés.

Le matériel informatique que nous sommes en mesure de recycler peut-être :
– unité centrale bureautique
– serveur
– écran
– imprimante jet d’encre ou laser
– switch, hub
– câbles RJ45, USB
– onduleur
- pièces détachées : disque dur, carte réseau, carte graphique, RAM, etc.

La démarche de Cévennes Libres s’inscrit dans une logique de développement durable et dans une perspective de lutte contre les discriminations dans ’accès à l’équipement informatique et aux Technologies de l’Information et de la Communication.

En recyclant du matériel destiné à la destruction, Cévennes Libres participe à une utilisation des ressources plus cohérente des points de vue social et environnemental.

Cet ensemble de « bonnes pratiques » a permis à l’association d’être reconnue officiellement par Mme Nathalie KosciuskoMorizet, Secrétaire d’État chargé de la Prospective, de l’Evaluation des Politiques Publiques et du Développement de l’Economie Numérique, et de bénéficier de l’agréement gouvernemental Ordi2.0.

L’ensemble du process s’inscrit dans le respect rigoureux des normes et décrets en vigueur (Directive Européenne 2002/96/CE et décret 2005829).
Cévennes Libres possède les récépissés de déclaration pour l’exercice de l’activité de négoce ou de courtage de déchets et celui de déclaration de transport par route des déchets non dangereux (délivrés par la préfecture d’Alès).

Pour nous contacter :

Cévennes Libres
Les Plots
30960 LE MARTINET

Tel : 04 66 86 01 58 / 06 86 27 70 57

Mail : cevenneslibres@cevenneslibres.net

Répondre à cet article